top of page

Adopter les bons réflexes face à la faune sauvage en difficulté

Les passereaux

Merle noir
Rouge-gorge

Les passereaux désignent les oiseaux de l’ordre des passériformes, qui regroupent plus de la moitié des espèces que nous rencontrons quotidiennement, tels que les rouge-gorges, les merles, les mésanges, les pinsons, les rougequeues, ainsi que les corbeaux, les corneilles, les pies et les geais, qui font tous partie de cette vaste famille.

 

  • Pour les adultes, les causes de découverte sont majoritairement les prédations et tous les chocs liés à des objets fixes ou mobiles (exemple : vitre ou voiture). Si vous retrouvez un adulte faible, parasité, blessé ou le plumage très abîmé, pas d’hésitation, contactez le centre le plus proche de chez vous.

 

  • Pour ce qui est des jeunes oiseaux, ils sautent du nid avant de savoir voler car ils sont en période d’apprentissage sous le regard attentif de leurs parents qui continuent à s’en occuper. Et contrairement à ce que l’on peut croire, si ils ont été touchés, les parents continuent de les prendre en charge et les surveillent. En revanche, il ne faut pas rester à côté, pour ne pas les effrayer ! Sachez qu’il ne faut jamais caresser, exhiber ou parler à un oiseau, il ne comprend pas et le stress peut provoquer chez certains spécimens un arrêt cardiaque. N’oubliez pas que nous restons des étrangers à leur égard. En attendant de savoir quoi faire, vous pouvez le placer dans un carton fermé dans un lieu calme sans lui donner à manger. D’une part, pour ne pas risquer de lui donner des aliments inappropriés à son régime alimentaire ; d’autre part, pour lui permettre d’être repéré par ses parents. Un oisillon qui a faim appelle ses parents !

 

Phase d’émancipation ou abandon ?

En dehors de toutes blessures visuellement évidentes, pour reconnaître si un jeune oiseau est en phase d’émancipation et non pas abandonné (parents morts ou dans l’incapacité de le nourrir), vous pouvez regarder son état général : s’il n’est pas apathique ou avec un plumage ébouriffé. Ensuite pour savoir si un oiseau est en bonne condition physique (valable pour les adultes comme pour les jeunes), il faut regarder son embonpoint au niveau du bréchet (les blancs de poulets) : si le bréchet est saillant (c'est-à-dire que vous sentez l’os vertical du ventre comme dans le schéma ci-dessous à droite) alors il faut le ramasser et l’apporter au centre de sauvegarde. Sinon il faut le replacer !

 

Schéma : État d’embonpoint d’un oiseau. 

à gauche: état trop gras, milieu: normal, à droite: trop maigre

source : Société allemande de sauvegarde du martinet

 

Déterminer les étapes d’un oisillon 

  • L’oisillon a entre 1 et 7 jours, à cet âge les chances de survie sont très réduites, il faut le remettre dans le nid directement pour qu’il puisse continuer d’être couvé et nourri.

  • L’oisillon avec quelques plumes et duvet mais encore un peu nu : celui-ci a entre 7 et 14 jours et a un peu plus de chance survie, il faut également le replacer au nid ou en hauteur dans un carton ouvert dans l’arbre d’où il est tombé. 

  • L’oisillon complètement plumé, ressemble à l’adulte en plus petit et avec les bords du bec encore jaune : il a entre 15 et 25 jours, c’est l’ado en émancipation, il vole encore maladroitement mais cela ne dure que quelques jours avant de pouvoir voler comme les adultes. Vous pouvez le replacer sur une branche s'il y a un danger à proximité ou le laisser tranquille.

 

Présence d’un danger immédiat (prédateur, route,…) ? : 

Quand cela est possible, enfermez temporairement les prédateurs domestiques. S'il s'agit des chats des voisins et que vous ne pouvez contrôler leurs allées et venues, utilisez une petite cage ou construisez-la vous-même. Placez l'oisillon à l'intérieur et accrochez-la en hauteur, non loin du lieu de découverte. Ses parents viendront le nourrir à travers les barreaux. Attendez 3 jours puis ouvrez la porte de la cage, il sortira de lui-même et saura parfaitement voler. Sinon laissez-lui un libre accès pour sortir si vous ne pouvez pas avoir une surveillance régulière. 

 

Comment replacer un oiseau ?

Les oiseaux peuvent être replacés au maximum 2 jours après leur découverte et lorsqu'ils ne peuvent être replacés directement dans le nid, vous aurez besoin de créer un nid provisoire. Cela peut-être avec un carton (simple mais pas le plus pratique en cas de pluie), une cagette en bois (en comblant les trous) en tapissant le fond d’un linge ou de feuilles et autres éléments naturels. Il faut ensuite surveiller pendant plusieurs heures de loin que les parents reviennent nourrir les oisillons.

csm_brustbein_b5b084dc61.jpg
Aider un hérisson
Aider un jeune animal
Bonnes pratiques
bottom of page